Exposition à la Maison régionale des Arts de la table



Fait unique, 120 ans d’œuvres des Faïenceries de Longchamp sont réunis dans cette exposition qui occupe sur deux niveaux, la magnifique bâtisse des anciens Hospices d’Arnay-le-Duc. Au rez-de-chaussée, en face de l’entrée, on trouve deux services rares de l’époque Robert Charbonnier (1868-1909). Ces services s’appuient sur la prestigieuse ligne Art nouveau dénommée DUBARRY. Les pièces sont particulièrement ouvragées sur leur bord, la soupière est tout à fait remarquable avec son couvercle orné d’une barbotine et ses grands pieds ouvragés.
Le décor TRIANON est une merveille de réalisation avec ses bouquets de fleurs multicolores peints avec une infinie délicatesse.
Le décor LA GUERINIERE présente de délicates reproductions des aquarelles de Jules Vallet, tirées de l’ouvrage de La Guérinière.
Dans les mêmes vitrines, on admirera les plats aquarellés à la barbotine, pièces uniques signées de maîtres faïenciers comme Jacquemin ou Jouanny, et leurs détails subtils :
Enfin, toujours dans les services prestigieux, datant cette fois de l’époque Gaëtan Moisand, (1912-1945), on admirera le splendide service LE DEYEUX et sa forme très art nouveau, décoré d’après les cartons du peintre animalier Maurice Moisand commentés des aphorismes de Deyeux.


En poursuivant sur le côté gauche, c’est un véritable hommage à la faïence de Moustiers qui est rendu, avec une série d’œuvres inspirées des Clérissy, d’Olérys, de Bérain. Toutes les époques des Faïenceries sont présentes, sur 120 ans avec, pour touche finale, la déclinaison de certains décors sur porcelaine de Longchamp, mise au point dans les années 1960. L’atelier d’Isabelle Bondil à Moustiers présente à cette occasion des pièces contemporaines, tournées et décorées à la main, dans la grande tradition moustérienne. Dans l’aile droite du bâtiment, le Lycée Henry Moisand de Longchamp expose quelques œuvres et illustre des procédés techniques comme le moulage ou l’impression d’après gravure. Plusieurs services décorés en impression au XIX° siècle sont présentés, comme cette assiette du service VENEUR. Ce sont ensuite les fameuses barbotines qui ont fait la réputation des Faïenceries de Longchamp à l’époque de Robert Charbonnier qui sont présentées. On admirera en particulier une énorme jarre décorée de fleurs de barbotine en relief et de nombreux vases aux décors insolites. Les décors à la barbotine ont inspiré une profusion de services à asperges, tous plus originaux les uns que les autres.

Enfin, les Faïenceries de Longchamp ont produit aussi au début du XX° siècle, sous l’égide du Directeur artistique M. Jacquemin, une série d’œuvres réalisées avec la technique des émaux cloisonnés, fresques de carreaux, vases, plats. A l’étage, hommage est rendu aux fondateurs de la Maison régionale des Arts de la table, MM Pierre Meunier et Henry Moisand, à l’occasion du 40° anniversaire de cette initiative qui a permis de sauver ce joyau du patrimoine architectural d’Arnay-le-Duc, et d’offrir une vitrine durable des arts de la table dans cette région Bourgogne où gastronomie, bons vins et belles tables ont toujours fait bon ménage.

On y rappelle également le rôle joué par « la Reine », Hélène Charbonnier, épouse de Gaëtan Moisand, mère de famille nombreuse, directrice des Faïenceries, artiste polyvalente, pianiste, peintre et céramiste, qui a marqué à la fois le village et l’entreprise.

L’aile gauche du premier niveau est consacrée à Robert Picault. Artiste, contemporain de Picasso à Vallauris, son atelier a produit de nombreuses formes méditerranéennes (poêlons, vases, marmites, cruches) décorées à la main dans un style typique. Assez rapidement en contact avec Longchamp, il exerça son talent de décorateur tout d’abord à Besançon-Casamène, produisant avec succès une succession de décors pour les carreaux. Ensuite, il deviendra Directeur Artistique de Longchamp jusqu’à sa retraite en 1980. Il créera ainsi plusieurs formes dont la fameuse forme PROVENCE, et de nombreux décors, comme le décor bleu aux oiseaux ou le fameux décor à la poire.


Quelques vitrines

Série de décors mono-chromes « à l’impression », de l’époque Robert Charbonnier





Série de décors ou d’oeuvres de Robert Picault

Série de Moustiers




Longchamp et les décors Moustiers

Longchamp et les décors Moustiers

Dans les inspirations de Longchamp, on peut citer surtout Clérissy, Bérain, et Olérys. Jacques Callot, graveur lorrain du XVII° siècle a été associé à cette série, essentiellement parce qu’un service à grotesques porte son nom.

Le premier service Moustiers

Les premières faïences de Moustiers ...
Lire La Suite…

Le chic à cheval

Le chic à cheval

Il y a des gens qui aiment les chiens et qui en font la passion de leur vie, des vieilles filles qui s’enamourent de cacatoès au plumage aveuglant, des poètes comme Baudelaire chérissant les angoras fourrés. Moi, j’ai toujours eu pour le cheval un vaste et profond ...
Lire La Suite…
La Chasse

La Chasse

Le service "Le Deyeux"

Le service Le Deyeux, couramment dénommé "service chasse" a été conçu par Maurice Moisand, peintre animalier. Gaëtan Moisand, qui a pris la tête des Faïenceries de Longchamp en 1911 a sans doute voulu marquer son arrivée, en faisant rapidement appel à son lointain cousin Maurice, ...
Lire La Suite…